Bangkok : les 10 incontournables

Bangkok vient d’être élue 18ème meilleure destination du monde parmi les 25 Top Destinations du Travelers Choice 2015 de TripAdvisor, une référence en la matière. Que votre séjour dans la fascinante Bangkok dure quelques heures ou quelques jours, certaines expériences ne sont à ne manquer sous aucun prétexte.

Voici mes 10 incontournables par ordre de priorité :

1- Le Grand Palais, ses temples et le fameux bouddha d’émeraude

Grand_Palais

Cette merveille architecturale partiellement ouverte comme un musée s’élève sur les rives de la rivière Chao Phraya. Construit en 1782, le Grand Palais abrita la résidence de la famille royale jusqu’au milieu du XXème siècle. La magie opère dès l’entrée. Déambuler dans l’enceinte du Grand Palais, c’est comme visiter la ville dans la ville.

Après avoir traversé la Cour extérieure du palais, vous accéderez aux grands temples. Somptueux, splendide, éblouissant, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier cet endroit magique dans lequel se succèdent des bâtiments d’une beauté qui ne peut laisser insensible. On ne se lasse pas de prendre des photos…

Parmi les immanquables, il y a naturellement :

  • la visite du temple Wat Phra Kaew qui abrite le célèbre Bouddha d’émeraude, un Bouddha sculpté de jade de la ville de Chiang Mai qui est le plus populaire et le plus vénéré de tous les Bouddhas de Thaïlande. La statue est placée sur un autel en or recouvert par un vêtement qui est changé 3 fois par an par le roi de Thaïlande.
  • le Stupa Doré, gigantesque tour en or contenant des reliques et statues bouddhistes.
  • une réplique grandeur nature des célèbres temples d’Angkor (Cambodge), juste derrière le Stupa Doré.

Une fois la découverte des temples effectuée, poursuivez votre visite par la Cour centrale du Grand Palais et déambulez au hasard jusque la sortie…

Durée à prévoir : de 2 à 3 heures.

Bon à savoir : le port de manches longues et de pantalons est obligatoire. Pas de panique en cas d’oubli. Inutile de vous précipiter à acheter un paréo à l’extérieur auprès d’un vendeur ambulant. Des paréos sont mis à disposition gracieusement.

2- Wat Pho, son bouddha allongé et son école de massage 

Wat_Pho

Pas étonnant de retrouver en pole position Wat Pho qui est le plus ancien temple de Bangkok, construit sous l’ère de Rama. Le complexe de 8 hectares est devenu célèbre car c’est ici que vous pourrez admirer le fameux Bouddha allongé qui mesure 43 mètres de long et 15 mètres de haut. Ce bouddha devenu l’une des icônes de la ville est le bouddha le plus grand de Thaïlande.

Moins connu, le Wat Pho est également le lieu où naquit la 1ère école de massage et de médecine traditionnelle en Thaïlande.

L’école est toujours en activité et continue de former chaque année de nombreuses « praticiennes ». Il est également possible de profiter sur place d’un authentique massage traditionnel. Croyez-moi, c’est top après la visite pour recharger les batteries…

Durée à prévoir : environ 2 heures, 1 heure pour la découverte du site et 1 heure de massage (en option).

3- Coucher de soleil au Vertigo & Moon Bar avec sa vue panoramique

Vertigo

Mon 3ème incontournable n’est pas un site historique, culturel ou religieux à visiter, c’est simplement un moment de détente magique, inoubliable, extraordinaire que je vous suggère de vivre au moins une fois : un coucher de soleil peu ordinaire avec une vue panoramique à 360 degrés sur une ville réputée pour son architecture contemporaine, tout cela du 61ème étage de l’une des tours les plus hautes de la ville.

S’il est un « roof bar » à citer dans la cité des Anges (la ville en compte de nombreux), le Vertigo & Moon Bar s’impose naturellement tellement la vue est sublime : une expérience absolument unique en Asie.

On y savoure de délicieux fruits de mer et de savoureux steaks tout en profitant d’une vue époustouflante sur la ville. Perché au 61ème étage, sur une terrasse surplombant la ville, le Vertigo & Moon Bar propose une carte de boissons d’exception et son mythique Vertigo Sunset, un cocktail à base de jus d’ananas, de cranberry, de citron vert et de Malibu.

Y prendre un simple cocktail (ou 2) voire y dîner est donc juste un « must ».

Durée à prévoir : 2 heures.

4- Le marché flottant de Damnoen Saduak 

Damnoen_Floating_GeneralDamnoen Saduak est le marché flottant le plus populaire de Thaïlande, probablement celui également le plus visité.  Situé à plus d’une heure et 80 km environ de Bangkok, un départ tôt le matin est recommandé pour éviter la chaleur diurne et l’afflux de touristes.

Contrairement à la plupart des autres marchés flottants, la popularité de Damnoen Saduak tient à la présence de nombreux vendeurs de fruits sur leurs bateaux le long des canaux étroits.

C’est donc l’endroit idéal pour prendre de belles photos mais également y déguster une cuisine locale fraîchement préparée : mini- crêpes de noix de coco, nouilles, bouillons de viande…

Si vous préférez plus d’authenticité et surtout beaucoup moins de touristes, je vous conseille d’opter davantage pour le marché flottant d’Amphawa ou celui de Khlong Lat Mayom, tous les 2 proches de Bangkok également.

Durée à prévoir : 4 heures.

5- La croisière sur la rivière Chao Praya

Chao_Praya

Le Chao Praya (le « seigneur des eaux » en thaï) est le seul fleuve à couler entièrement dans le pays dont il constitue encore aujourd’hui un axe majeur de transport et de commerce.
Non loin de son embouchure, le Chao Praya traverse Bangkok où avaient lieu les fameux marchés flottants autrefois que l’on ne trouve plus guère qu’en dehors de la ville aujourd’hui. Ces multiples canaux qui transformèrent la ville de Bangkok au XIXème siècle donnèrent ainsi à la capitale le nom de « Venise de l’Asie« .

Depuis, de nombreux canaux ont été asséchés ou remblayés pour limiter les épidémies de choléra.

Il est vraiment facile de circuler sur le fleuve et les canaux, tout simplement grâce aux transports publics. Il ne vous en coûtera que quelques bahts seulement, un peu plus cher pour les bateaux-taxis dont le prix reste toutefois raisonnable.

Bon à savoir : 2 endroits pratiques pour embarquer et assister à la pittoresque succession de temples, de hangars des Barges Royales, de vergers, de pépinières d’orchidées, de maisons thaïes et à l’étonnant spectacle permanent de la vie sur les khlongs.

  • Khlong Mon : les bateaux partent du quai Tha Tian Pier à quelques pas seulement du Wat Pho chaque jour toutes les 30 minutes, de 6h30 à 18h. L’aller simple est de 4 bahts, soit 10 centimes d’euros!
  • Khlong Bang Khu Wiang & Bang Yai : les bateaux quittent le quai Tha Chang Pier, près du Grand Palais, toutes les 20 minutes de 6h15 à 20h. L’aller simple est de 10 bahts, soit 25 centimes d’euros. Une ruine lol.

Durée à prévoir : 1h30.

6- Le marché aux puces de Chatuchak

ChatuchakExpérimenter Bangkok sans avoir visiter ou avoir fait du shopping au marché aux puces de Chatuchak constituerait une visite et une expérience incomplète de la capitale thailandaise. Le marché de Chatuchak est sans nul doute l’un des endroits les plus fréquentés de Bangkok le week-end. Bangkokois et Touristes fouinent dans les nombreuses boutiques des allées du marché.
On dénombre chaque week-end plus de 15.000 stands de produits divers et variés, car qu’on se le dise tout de suite, on trouve de tout sur ce marché.
Il y a un moyen technique assez simple pour se repérer une fois à l’intérieur de Chatuchak.
L’allée principale encercle le marché et est reliée à une série de petites ruelles appelées soi 1, soi 2, soi 3 et ainsi de suite. Ces soi, ou ruelles, sont groupées en sections, on en compte 27 au total. Et chaque section recense une catégorie de produits.

Pour naviguer dans l’enceinte du marché de Chatukchak, il vous suffit de repérer sur la carte la section où vous êtes (grâce aux catégories de produits des stands qui sont devant vous) et de localiser la section où vous voulez aller. Ayez toujours avec vous un plan du site pour éviter de vous perdre.

Si vous allez pour la première fois au marché de Chatuchak, fixez vous un point de départ et suivez votre instinct pour une expérience plus enrichissante du marché. Ce qui fait le charme de Chatuchak est avant tout de se perdre dans les nombreuses allées. Les produits et articles qu’offrent le marché à ciel ouvert de Bangkok sont agréablement variés : produits antiques, plantes, derniers jeans Levi’s, T-shirts, livres, accessoires de mode ou de téléphonie. Impossible de nommer tous les produits que l’on peut trouver dans ce formidable bazar, un endroit où tout se négocie…

Comme dans la plupart des marchés thaïlandais, le prix n’est que rarement affiché sur les produits des stands, il est souvent fixé à la tête du client. Dans tous les cas, il est d’usage de demander le prix au vendeur et de discuter avec le sourire un rabais. La technique infaillible de négociation consiste à demander le prix au marchand, de lui dire que c’est trop cher, puis fixer à votre tour un prix (en gros un prix 30 % moins cher que celui qui est demandé) et de faire semblant de partir du stand. 8 fois sur 10, le vendeur vous rattrapera en vous proposant un rabais.
Si ça ne fonctionne pas, passez votre chemin. Vous trouverez le même produit dans un stand voisin à un prix semblable, voire moins cher.

Bon à savoir : Il y fait très chaud, habillez-vous de façon confortable (vêtement léger, t-shirt, shorts…) et préférez une visite le matin plutôt que l’après-midi.

Le marché est ouvert tous les week-ends de 9 h à 18 h et les vendredis de 18 h à minuit.

Durée à prévoir : 4 heures environ.

7- Une « promenade » en Tuk-Tuk

Tuk_tukEst-il encore besoin de préciser ce que sont ces tuk-tuks (prononcez « touk-touk »), sorte de triporteurs aménagés à partir d’une moto, avec à l’arrière une banquette sous un auvent métallique?

En effet, les tours en tuk-tuks, qui ont fait leur apparition à Paris il y a peu connaissent un fort succès dans notre capitale mais rien à voir avec l’expérience que vous vivrez dans l’un de ses pays d’origine. En montant à bord, vous ne monterez pas comme vous le feriez dans un taxi pour vous rendre d’un endroit à un autre, il s’agit là de vivre la course comme une expérience inédite vous permettant de découvrir la ville sous un angle typiquement local avec ses avantages et ses contraintes…

A vrai dire, les chauffeurs de tuk-tuk n’ont pas forcément bonne réputation. Souvent décriés par les guides touristiques, la plupart n’hésiterait pas à vous arnaquer en sur-facturant leurs courses à l’arrivée ou en pratiquant des détours ou arrêts arrangés (chez des marchands dont vous n’aurez rien à faire) qui non seulement gonflent la note mais leur permettrait en outre d’augmenter significativement leurs (maigres) revenus.

La règle du jeu doit être simple, vous interpellez un tuk-tuk, lui indiquer le lieu auquel il doit vous conduire et vous vous mettez d’accord dès le départ sur le montant de la course en marchandant toujours avec le sourire.

En appliquant au moins cette règle, je ne dis pas que vous vous mettrez à l’abri d’une éventuelle arnaque mais au moins vous vous prémunirez au minimum d’une prise de tête potentielle à l’arrivée.

Visiter Bangkok sans pratiquer au moins une fois le tuk-tuk n’est juste pas envisageable…

Bon à savoir : les tuk-tuks sont tous différents et la hauteur de l’habitacle n’est pas tout à fait la même selon le modèle du tuk-tuk. Les grands comme moi comprendront en montant à bord que l’horizon n’est pas toujours agréable quand on monte à bord d’un tuk-tuk trop petit. Vu le nombre de tuk-tuks, profitez-en pour en prendre un suffisamment confortable…

Durée à prévoir : 30 mn, juste le temps d’un déplacement d’un point à un autre.

8- Chinatown, la fourmillante

ChinatownLe Chinatown de Bangkok est devenu à lui seule une attraction touristique à part entière.

Le quartier commence et se termine sur la « rue des dragons », un enchevêtrement d’étroites allées pavées où se mêlent stands, boutiques, enseignes, odeurs et sons dans lesquelles vous errerez là où vous conduit votre instinct.

L’expérience y est unique, ça grouille, ça fourmille, ça frétille.

L’énergie qui suinte de ses interminables rangées de petits commerces en bois est contagieuse – ça sent le commerce et vous allez vite vous prendre au jeu. Tant mieux, car vous pouvez tout acheter et négocier dans ce quartier du nord-est de Silom qui ne ralentit jamais.

Durée à prévoir : 3 heures.

9- Une Singha fraîche à Khaosan Road, le quartier routard de Bangkok

KhaosanLongue de 500 mètres, la très célèbre Khaosan Road est probablement la capitale mondiale des routards qui voyagent à travers l’Asie du sud-est.

Sorte de foutoir géant à ciel ouvert, c’est en effet le paradis idéal pour y trouver des guesthouses pas chères et tout ce qu’il faut pour remplir à petit prix les sacs à dos ou valises (souvenirs, vêtements, bijoux, guides touristiques et j’en passe…).

Ce n’est pas spécialement la raison pour laquelle Khaosan Road apparait ici, mais en effet, sans s’y attarder des heures, il est vraiment cool de déambuler tranquillement dans Khaosan Road puis de s’y arrêter quelques instants au gré de ses envies.

Et vous verrez, vous vous prendrez au jeu vous-mêmes en profitant d’un petit massage des pieds sur le trottoir une Singha fraîche (l’une des bières locales, est-il encore nécessaire de la présenter) à la main, ou en dégustant pour seulement un ou 2 euros l’incontournable pad thaï, repas complet constitué de nouilles asiatiques, légumes, oeuf, poulet et pousses de soja.

Durée à prévoir : 1h30 maximum.

10- Une soirée dans l’inévitable Sukhumvit soi 11

Soi_cowboyImpossible de clore cette liste des incontournables de Bangkok sans citer le passage inévitable dans Sukhumvit, soi 11 tout particulièrement. Sukhumvit, c’est l’une des artères principales de Bangkok dans laquelle se trouvent de nombreux restaurants, bars, centres commerciaux, échoppes…

L’un des endroits les plus connus de tous les occidentaux de Sukhumvit est sans nul doute son soi 11, considéré comme le soi le plus populaire de Bangkok. Cette popularité tient, surtout à son affluence à la tombée de la nuit. Le visage de la rue se transforme rapidement avec les nombreux vendeurs ambulants qui arrivent ici ou là pour y vendre poissons grillés, viandes, galettes, fruits coupés, jus de fruits… Et puis arrivent à leur tour expatriés et thaïs qui s’y retrouvent pour venir partager quelques verres.

L’idéal, c’est de venir dîner dans l’un des nombreux petits restaurants typiques que vous trouverez sur place. Puis, avant de finir votre nuit à vous déhancher au (top) son de la musique des clubs branchés alentour, comme le Levels ou le Sugar Club, faites un petit détour, simplement pour l’expérience, par le célébrissime Soi Cowboy situé à proximité – Soi Cowboy que les spectacles de ses bars un peu spéciaux (il faut bien reconnaître) ont rendu unique en son genre. Ames (trop) sensibles s’abstenir néanmoins…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.